SÉBASTIEN LOEB N’EN FINIT PLUS DE SURPRENDRE ! | Média Citroen Racing

SÉBASTIEN LOEB N’EN FINIT PLUS DE SURPRENDRE !

download-pdf
download-image
download-all
sam, 27/10/2018 - 20:00

Sébastien Loeb et Daniel Elena ont aujourd’hui fait abstraction de leur manque de roulage sur l’asphalte détrempé pour rester plus que jamais en bataille pour le podium, tandis que Craig Breen et Scott Martin, retardés par deux têtes à queue, occupent la neuvième position. Pointés quant à eux dix-neuvièmes, Khalid Al Qassimi et Chris Patterson se sont focalisés sur l’apprentissage de ces conditions d’adhérence précaire dont ils sont peu familiers.



Si les écarts sont d’ordinaire infimes sur l’asphalte catalan, l’apparition programmée de la pluie sur cette deuxième étape (121,80 km en 7 ES) laissait présager d’une journée particulièrement animée et de choix de pneus déterminants.

N’ayant plus roulé sous la pluie en rallye depuis cinq ans, Sébastien Loeb faisait d’abord parler son immense expérience le matin pour retrouver ses marques, malgré une monte pneumatique pas complètement optimale (cinq slicks Michelin tendres). Une fois ses repères pris, le nonuple champion du monde des rallyes choisissait de conserver ces gommes l’après-midi, en dépit de routes allant de l’humide gras au détrempé, et allait une nouvelle fois faire preuve de son incroyable faculté d’adaptation ! À la faveur d’un scratch dans l’ES 12 (21,26 km) au plus fort de la bagarre pour le titre, il se hissait au troisième rang, si bien qu’il ne pointe qu’à 3’’3 du deuxième et 8’’0 du premier à l’orée de l’ultime journée de course.

Bien parti dans la première spéciale du jour, à en juger par ses temps intermédiaires prometteurs, Craig Breen endommageait hélas d’entrée son aileron dans un tête à queue, ce qui l’empêchait de s’exprimer pleinement sur l’ES suivante du matin. Devançant son équipier dans le premier chrono du second tour, signe qu’il était bien parti pour remonter, l’Irlandais effectuait un nouveau tête à queue (ES 12) qui lui vaut de figurer en neuvième position ce soir.

Dans des conditions d’adhérence précaire rarement rencontrées lors de ses précédentes participations sur le bitume, Khalid Al Qassimi s’efforçait quant à lui à passer au travers des embûches et à emmagasiner de l’expérience, pour finir l’étape à la dix-neuvième place.

Avec cinq équipages groupés en à peine plus de douze secondes, la dernière journée, également courue sur le tarmac, mais sur des routes au profil plus sinueux, devrait encore offrir demain un sacré spectacle. Au programme des festivités, 61,70 km en quatre spéciales et une météo toujours instable…

 

ILS ONT DIT

Pierre Budar, Directeur de Citroën Racing

« Si on ne le présente évidemment plus, Sébastien nous étonnera quand même toujours autant par sa capacité d’adaptation comme autant par sa faculté d’analyse du niveau de grip ! Il a encore réalisé une sacrée prestation et on peut lui faire confiance pour ne rien lâcher demain. Craig était également sur un bon rythme, preuve de la compétitivité de notre C3 WRC, mais il s’est fait surprendre à deux reprises dans des conditions vraiment pas faciles. »

Sébastien Loeb

« Je suis évidemment content de ma journée, même si elle a été stressante et compliquée car on s’attendait à ce que ça sèche davantage. Mais je suis satisfait de mon pilotage, bien qu’il m’ait encore fallu un peu de temps pour me remettre dedans ce matin. J’ai donné mon maximum tout au long de l’étape, sans faire d’erreurs, sur un terrain pourtant particulièrement piégeux. On est toujours dans le match, c’est l’essentiel, et on va continuer à attaquer car les écarts sont tellement serrés que tout peut arriver. »

Craig Breen

« Nous n’avons pas connu la journée escomptée, même si la vitesse était là une nouvelle fois. Hélas, nos deux têtes à queue nous ont coûté cher. Mais je vais tout faire pour finir demain sur une bonne note. »

Khalid Al Qassimi

« En pneus slicks tendres sur le mouillé, la matinée n’était pas facile pour moi et j’étais plus à l’aise l’après-midi chaussé cette fois-ci des gommes pluie, même si la présence de boue par endroits compliquait la tâche. Je suis satisfait d’avoir évité les erreurs et j’ai le sentiment d’avoir encore appris aujourd’hui. »

 

CLASSEMENT JOUR 2

  1. Latvala / Anttila (Toyota Yaris WRC) 2h35’01’’8
  2. Ogier / Ingrassia (Ford Fiesta WRC) +4’’7
  3. Loeb / Elena (Citroën C3 WRC) +8’’0
  4. Evans / Barritt (Ford Fiesta WRC) +9’’8
  5. Neuville / Gilsoul (Hyundai i20 WRC) +12’’7
  6. Sordo / Del Barrio (Hyundai i20 WRC) +16’’5
  7. Lappi / Ferm (Toyota Yaris WRC) +46’’5
  8. Tänak / Järveoja (Toyota Yaris WRC) +1’00’’7
  9. Breen / Martin (Citroën C3 WRC) +1’37’’9
  10. Mikkelsen / Jaeger (Hyundai i20 WRC) +2’07’’3

    19. Al Qassimi / Patterson (Citroën C3 WRC) +17’52’’6

Scroll