PERFORMANTES, LES C3 WRC JOUENT DE MALCHANCE | Média Citroen Racing

PERFORMANTES, LES C3 WRC JOUENT DE MALCHANCE

download-pdf
download-image
download-all
sam, 19/05/2018 - 00:15

Brillant animateur de cette première étape, avec trois meilleurs temps, Citroën Total Abu Dhabi WRT a vu les courses de Kris Meeke – Paul Nagle et Craig Breen – Scott Martin être sérieusement compromises par des crevaisons, tandis que Mads Ostberg – Torstein Eriksen occupent une encourageante sixième place ce soir pour leurs débuts sur la terre avec la C3 WRC.



Présentée comme le potentiel juge de paix du rallye, en raison de spéciales connues pour se dégrader irrémédiablement, cette première étape, émaillée d’abandons dans plusieurs camps, se révélait plus dévastatrice qu’escompté.

La C3 WRC faisait une nouvelle fois l’étalage de sa compétitivité et de sa robustesse, avec trois meilleurs temps remportés (deux pour Meeke, un pour Breen) en six véritables spéciales. Signe de sa polyvalence, comme autant de la faculté de l’équipe à adapter ses réglages en fonction de l’évolution du terrain.

Mais le dernier vrai chrono du jour (ES 7) valait hélas aux Rouges de jouer de malchance. Kris Meeke, leader par deux fois au cours de la journée, et Craig Breen, alors troisième à 4’’4 de la tête, étaient simultanément victimes de crevaisons. Ayant déjà crevé dans l’ES précédente, Kris était contraint de disputer les deux superspéciales restantes avec seules trois roues intactes, mais parvenait tout de même à conserver la septième position (+1’18’’7) au terme de l’étape, tandis que Craig, avec 2’24’’6 de concédées dans la mésaventure, chutait lui au huitième rang (+2’27’’3).

Monté progressivement en régime au cours de la journée pour sa première épreuve terre au volant de la C3 WRC, Mads Ostberg ralliait l’assistance du soir à la sixième place. Et son deuxième temps à seulement 0’’8 du scratch sur les quelque vingt-sept kilomètres de l’ES 5 laisse augurer de belles choses pour la suite.

La suite verra justement les équipages du Citroën Total Abu Dhabi WRT en découdre sur la plus longue étape du rallye demain (154,64 km en 6 ES). Avec la ferme intention de faire preuve de pugnacité alors que Craig Breen, Kris Meeke et Mads Ostberg aborderont respectivement les spéciales du jour en première, deuxième et troisième positions sur la piste…

 

ILS ONT DIT

Pierre Budar, Directeur de Citroën Racing

« Nous sommes les seuls à ramener nos trois voitures ce soir, preuve de notre fiabilité, mais le classement ne reflète pas hélas notre niveau de performance. Avec cinq pneus Michelin durs, nous avions fait le bon choix de gommes pour l’après-midi, mais nous avons connu ces crevaisons aux conséquences dévastatrices sur les voitures de Kris et Craig. Je tiens à remercier Kris et Paul d’avoir réussi le petit exploit de ramener leur C3 WRC et saluer également la montée en régime de Mads. »

Kris Meeke

« Ça a été une journée difficile pour nous. Tout avait pourtant très bien commencé, je me sentais particulièrement bien dans l’auto, au point de mener la course. Mais j’ai été victime de ces deux crevaisons je ne sais où et nos affaires se sont soudainement compliquées. Pour ne pas enfreindre le règlement, qui interdit de rouler sur la jante en liaison, il a fallu gérer mes deux roues crevées. En étant deuxième sur la route demain matin sur les ES qui balaient le plus du week-end, je vais souffrir, mais vous pouvez compter sur moi pour ne rien lâcher. »

Craig Breen

« C’est forcément une journée frustrante pour nous. Nous étions montés en puissance au fil des chronos, si bien que nous aurions pu être aux commandes ce soir. Je vais désormais ouvrir la piste demain, mais je ferai mon maximum pour limiter les dégâts. »

Mads Ostberg

« Après une matinée contrastée où j’ai commis des erreurs de set-up, j’ai pris beaucoup de plaisir l’après-midi, avec une auto vraiment parfaite à piloter, suite à l’intervention de l’équipe. On s’est arrêtés sur les lieux de l’accident de Paddon pour l’aider, aussi nous n’avons pas disputé le plus long chrono du tour, mais ce n’était pas la priorité du moment. Ça m’a rappelé l’Acropole, en Grèce, tellement c’était cassant aujourd’hui, mais on en est venus à bout et l’on va tâcher de faire encore mieux pour la suite. »

 

CLASSEMENT JOUR 1

  1. Neuville / Gilsoul (Hyundai i20 WRC) 1h37’30’’7
  2. Evans / Barritt (Ford Fiesta WRC) + 17’’7
  3. Sordo / Del Barrio (Hyundai i20 WRC) + 24’’3
  4. Suninen / Markkula (Ford Fiesta WRC) + 34’’4
  5. Lappi / Ferm (Toyota Yaris WRC) + 45’’8
  6. Ostberg / Eriksen (Citroën C3 WRC) + 48’’3
  7. Meeke / Nagle (Citroën C3 WRC) + 1’18’’7
  8. Breen / Martin (Citroën C3 WRC) ) + 2’27’’3
Scroll