MADS OSTBERG EN LUTTE POUR LA PREMIÈRE PLACE ! | Média Citroen Racing

MADS OSTBERG EN LUTTE POUR LA PREMIÈRE PLACE !

download-pdf
download-image
download-all

Avec quatre meilleurs temps effectués, les C3 WRC ont dynamité cette première étape ! Auteurs de trois d’entre eux et leader du rallye pendant quatre spéciales, Mads Ostberg et Torstein Eriksen pointent ce soir deuxièmes à seulement 5’’8 du premier. Victimes d’entrée d’une crevaison, Craig Breen et Scott Martin sont ensuite remontés au neuvième rang, à la faveur notamment d’un meilleur temps, tandis queKhalid Al Qassimi – Chris Patterson se sont focalisés sur leur objectif d’accumuler des kilomètres.



Composée de dix spéciales, dont certaines inédites, et quelque cent-vingt-sept kilomètres chronométrés, cette journée inaugurale de course constituait un premier morceau de choix.

« La meilleure voiture dont j’ai jamais disposé sur ce rallye », c’est en ces termes que Mads Ostberg avait décrit la C3 WRC à l’issue de ses tests préparatoires. C’est pourtant là sa treizième participation ! Le Norvégien ne tardait pas à l’illustrer par les actes : un deuxième temps dans Moksi (20,04 km), à seulement 1’’3 de la tête, lui valait de se hisser d’entrée au deuxième rang. Il faisait encore mieux dans l’ES 4, avec un scratch qui le propulsait aux commandes. S’il se faisait chiper son bien le temps de l’ES 5, il repassait en tête dès l’entame du deuxième tour à la faveur de deux nouveaux meilleurs temps consécutifs (dont 1 ex aequo) dans les deux plus longs chronos du jour. Seul véritable pilote à pouvoir donner la réplique à un Tänak survolté, il allait finalement conclure cette très belle première journée, en deuxième position à 5’’8 de l’Estonien. 

L’entame était plus difficile pour Craig Breen, qui concédait 47’’8 dans une crevaison dès la première spéciale. Crédité d’un deuxième temps dès l’ES suivante, l’Irlandais ne se démobilisait pas et s’attachait à remonter un à un ses adversaires, avec notamment un scratch dans l’ES 8. Il était revenu neuvième à 1’07’’3, signe de son niveau de jeu également élevé, lorsqu’il connaissait hélas un problème d’alimentation en essence dans l’ultime super spéciale, qui lui coûtait près de trente secondes.

Classé vingt-quatrième ce soir, Khalid Al Qassimi s’est quant à lui attaché à reprendre ses marques et à accumuler du roulage sur ces pistes particulièrement exigeantes, non sans être confronté lui aussi au même souci d’alimentation en essence que Craig Breen.

Avant dernier pilote de pointe à s’élancer demain, Mads Ostberg sera ainsi idéalement placé pour l’intense bataille qui s’annonce sur la plus longue étape du week-end. Avec 142,86 km au programme, elle verra notamment les concurrents en découdre à deux reprises dans Kakaristo (23,66 km), soit la version remaniée de la célèbre ES d’Ouninpohja…

 

ILS ONT DIT

Pierre Budar, Directeur de Citroën Racing

« C’est évidemment une journée positive pour nous, compte tenu des quatre meilleurs chronos réalisés, qui confirment à la fois la valeur de notre monture et de nos équipages. Mads est le seul à avoir suivi le rythme du leader de la formation locale. Craig a hélas vu sa prestation être compromise d’entrée mais il a montré une belle faculté de réaction et peut encore faire de belles choses. »

Craig Breen

« D’un point de vue chronométrique, nous étions sur un bon rythme, aussi la journée a été globalement bonne. On peut évidemment regretter notre crevaison du matin et notre souci du soir mais c’est ainsi, et je suis déjà tourné vers l’étape de demain, avec l’objectif de prendre du plaisir sur ces routes magnifiques et faire encore mieux. »

Mads Østberg

 « Je suis ravi pour toute l’équipe, d’être ainsi parvenu à réaliser une performance aussi solide. Nous avons travaillé fort tous ensemble pour en arriver là. Et je me suis littéralement régalé tout au long de la journée au volant de ma C3 WRC. Nous allons maintenant tâcher de poursuivre sur notre lancée ! »

Khalid Al Qassimi

 « J’ai beaucoup apprécié les spéciales rapides typiquement finlandaises, moins celles qui étaient très étroites et cassantes, aussi j’ai adopté une approche prudente dans ces portions, pour rester à l’abri des problèmes. Je vais faire en sorte de monter en régime pour la suite. »

 

CLASSEMENT JOUR 1

  1. Tänak / Järveoja (Toyota Yaris WRC) 1h02’26’’0
  2. Ostberg / Eriksen (Citroën C3 WRC) + 5’’8
  3. Latvala / Anttila (Toyota Yaris WRC) + 23’’1
  4. Paddon / Marshall (Hyundai i20 WRC) + 36’’4
  5. Suninen / Markkula (Ford Fiesta WRC) + 46’’1
  6. Ogier / Ingrassia (Ford Fiesta WRC) + 58’’9
  7. Evans / Barritt (Ford Fiesta WRC) + 1’01’’1
  8. Lappi / Ferm (Toyota Yaris WRC) + 1’01’’4
  9. Breen / Martin (Citroën C3 WRC) + 1’34’’1
  10. Neuville / Gilsoul (Hyundai i20 WRC) +1’57’’7

    24. Al Qassimi / Patterson (Citroën C3 WRC) + 8’28’’5

Scroll