MADS OSTBERG AUX PORTES DU PODIUM | Média Citroen Racing

MADS OSTBERG AUX PORTES DU PODIUM

download-pdf
download-image
download-all
sam, 17/11/2018 - 09:15

Moins en verve sur les pistes au menu du jour, Mads Ostberg et Torstein Eriksen n’en ont pas moins conservé la quatrième place, tandis que Craig Breen et Scott Martin pointent en dixième position ce soir, après avoir hélas commis une petite faute.



Plus longue journée de course au programme (133 kilomètres chronométrés en 10 ES), cette deuxième étape s’annonçait comme propice aux rebondissements.

Citroën Total Abu Dhabi WRT allait malheureusement le constater à ses dépens. Deuxième ce matin, Craig Breen rétrogradait au cinquième rang dès la deuxième spéciale du jour (ES 10), suite à un petit souci d’accélérateur bloqué, avant hélas de se faire surprendre dans la suivante et d’endommager la suspension arrière gauche de sa C3 WRC. Pénalisé pour pointage en retard, il chutait alors au dixième rang. Longtemps dans le rythme du leader au deuxième passage de Welshs Creek Reserve (28,83 km), la plus longue ES de l’étape, il rappelait l’après-midi venue que son niveau de jeu d’hier n’était en rien le fruit des circonstances de course.

Moins à l’aise sur le profil de pistes, plus rapides, d’aujourd’hui, Mads Ostberg résistait farouchement aux assauts répétés de la concurrence et s’accrochait longtemps aux commandes de l’épreuve. Ce n’est que dans le troisième chrono du jour (ES 11) que le Norvégien les cédait. Il faisait également preuve d’une belle ténacité l’après-midi venue, en pointant régulièrement dans le top cinq, pour rester aux portes du podium, même si le premier passage dans la super-spéciale (ES 17) disputé sous la pluie, quand ses deux rivaux directs le couraient sur le sec, lui coûtait de précieuses secondes.

Plus longue que d’ordinaire, avec 83,96 kilomètres au programme, l’étape dominicale pourrait encore réserver son lot de surprises, d’autant que le terrain plutôt bosselé du nord de Coffs Harbour est réputé pour être exigeant…

 

ILS ONT DIT

Pierre Budar, Directeur de Citroën Racing

« Nous attendions évidemment plus de cette journée de course mais la nature des chronos a moins réussi à nos équipages. En dépit de son erreur, Craig, à l’instar de Mads, a tout de même affiché une belle compétitivité, et nous restons en embuscade ce soir avec le deuxième cité. Vu la longueur encore conséquente de l’ultime étape, beaucoup de choses peuvent encore se passer. »

Craig Breen

« Ce n’était pas notre journée. Je n’ai pas eu de réussite ce matin avec cette petite faute, lourde de conséquences. C’est d’autant plus dommage que nous avions encore la vitesse pour bien faire. Si nous allons être contraints d’ouvrir la route demain, nous allons faire en sorte de prendre du plaisir jusqu’au bout sur ces magnifiques pistes. »

Mads Ostberg

« On a eu un peu plus de mal aujourd’hui à trouver un bon rythme et un bon équilibre, surtout sur la deuxième boucle de spéciales, puis l’apparition soudaine de la pluie le soir nous a joué un mauvais tour. Mais tous ensemble, on s’est bien battus, sans jamais se résigner, et ce sera encore notre état d’esprit demain. »

 

CLASSEMENT JOUR 2

  1. Tänak / Järveoja (Toyota Yaris WRC) 2h07’52’’0
  2. Latvala / Anttila (Toyota Yaris WRC) +21’’9
  3. Paddon / Marshall (Hyundai i20 WRC) +26’’3
  4. Ostberg / Eriksen (Citroën C3 WRC) +46’’6
  5. Lappi / Ferm (Toyota Yaris WRC) +50’’4
  6. Ogier / Ingrassia (Ford Fiesta WRC) +1’44’’8
  7. Evans / Barritt (Ford Fiesta WRC) +2’04’’6
  8. Neuville / Gilsoul (Hyundai i20 WRC) +2’35’’2
  9. Suninen / Markkula (Ford Fiesta WRC) +2’49’’0
  10. Breen / Martin (Citroën C3 WRC) +6’26’’8
Scroll