LES CITROËN C3 WRC BRISENT LA GLACE | Média Citroen Racing

LES CITROËN C3 WRC BRISENT LA GLACE

download-pdf
download-image
download-all

Les Citroën C3 WRC se sont montrées à l’aise lors du shakedown du Rallye de Suède, avec Craig Breen et Kris Meeke respectivement auteurs des deuxième et quatrième temps. Tout est prêt avant le départ, qui sera donné dans la soirée à Karlstad.



Disputé sur une spéciale de 7,23 km à Skalla, le shakedown du Rallye de Suède s’est déroulé dans de bonnes conditions. La route était recouverte d’une belle couche de glace, mais l’absence de murs de neige interdisait toute erreur !

 

Les pneus utilisés étant désormais intégrés au quota de pneumatiques pour l’ensemble du rallye, les équipages Citroën n’ont pas été au-delà des trois passages obligatoires.

 

Craig Breen et Scott Martin réalisent la meilleure performance pour l’équipe Citroën Total Abu Dhabi WRT, avec le deuxième temps à un 1/10e des meilleurs. Kris Meeke et Paul Nagle sont également dans le peloton de tête. Leur C3 WRC établit le quatrième chrono à 6/10e de la référence.

 

Engagés sur une voiture de la génération précédente, Stéphane Lefebvre et Gabin Moreau ont profité de la portion sinueuse du tracé pour faire jeu égal avec les WRC 2017 et se hisser à une belle huitième place.

 

Les équipages vont maintenant se préparer pour le départ du rallye, qui sera donné sur l’hippodrome de Karlstad. Après une super spéciale de 1,9 km à partir de 20h08, les voitures rentreront ensuite en parc fermé à Torsby.

 

ILS ONT DIT

CRAIG BREEN : « J’ai disputé le premier passage en étant très calme. Puis je me suis dit que je pouvais attaquer un peu plus car la confiance était au rendez-vous. Au bout du compte, je fais un bon temps et j’en suis très heureux ! Je suis satisfait de nos reconnaissances. Les routes en elles-mêmes présentent les meilleures conditions que nous ayons eu depuis plusieurs années. Il manque juste des murs de neige ! En cas d’erreur, on peut vite se retrouver dans le fossé… »

KRIS MEEKE : « On ne peut pas s’appuyer sur les résultats du shakedown pour tirer des conclusions avant l’heure. Avec la nouvelle réglementation sur les pneumatiques, certains peuvent décider de ne pas attaquer. En ce qui me concerne, je voulais rouler vite pour confirmer mes sensations avec la voiture. C’est chose faite et je suis satisfait. Les routes présentent de très belles conditions, il faut maintenant observer le ciel pour voir si la neige se met à tomber ! »

STÉPHANE LEFEBVRE : « Nous étions particulièrement à l’aise dans la portion lente et étroite, car notre voiture se faufilait facilement dans les enchaînements de virages. J’étais plutôt calme au premier passage et j’ai décidé d’attaquer un peu plus dans les runs suivants. Je me sens en confiance avec la voiture et nous avons fait de bonnes reconnaissances : j’ai donc hâte d’être au départ. »

Scroll