LES C3 WRC POINTENT EN EMBUSCADE | Média Citroen Racing

LES C3 WRC POINTENT EN EMBUSCADE

download-pdf
download-image
download-all
ven, 05/10/2018 - 21:45

Pénalisés par leurs positions en piste, Craig Breen – Scott Martin et Mads Ostberg – Torstein Eriksen, respectivement classés sixième et huitième ce soir, ont tiré le meilleur parti possible de conditions d’adhérence pourtant pas faciles.



Avec deux passages dans la plus longue spéciale du week-end (Brenig – 29,13 km), connue pour sa variété de profils, et deux aussi dans Penmachno (16,95 km), une ES inédite particulièrement technique, cette première journée de course constituait une sacrée entrée en matière. D’autant qu’une météo typiquement galloise s’invitait à la fête, avec de la pluie, du brouillard, et une boue omniprésente.

Dans ces conditions, les pistes locales et les portions asphaltées empruntées depuis cette année, se détériorent irrémédiablement passage après passage. Les dixième et onzième positions sur la route ce matin de Mads Ostberg et Craig Breen ne constituaient donc pas un avantage. Mais le premier cité se signalait d’entrée avec un troisième temps (ES 2) à seulement 1’’1 du scratch. Craig Breen le relayait ensuite aux avants postes dès le premier tour dans Brenig (ES 3), en se hissant du huitième au cinquième rang.

Malgré un ordre de départ encore plus pénalisant l’après-midi, le niveau d’adhérence se dégradant davantage entre les premières et dernières WRC à s’élancer, Craig Breen, porté par les nombreux fans irlandais venus en voisins le soutenir, poursuivait son effort pour rallier la fin d’étape à une méritante sixième place. Pointé à moins de 13’’ du quatrième, l’Irlandais est plus que jamais en lice pour les places d’honneur, d’autant qu’il partira depuis une position (4e) bien plus favorable demain.

Un peu plus en délicatesse avec ces faibles conditions d’adhérence, Mads Ostberg n’en passait pas moins au travers des nombreuses embuches, pour figurer au huitième rang ce soir. Avec l’objectif affirmé de se montrer plus à son aise demain, à la faveur notamment de sa deuxième position sur la piste.

Avec 150,24 kilomètres au programme ce samedi, c’est désormais la plus longue étape du week-end qui se profile à l’horizon pour les concurrents. Et de potentiels rebondissements en cascade… Car la traditionnelle assistance de mi-journée est pour l’occasion remplacée par une simple zone de changement de pneus et lumières, ce qui laisse peu de place à l’erreur.

 

ILS ONT DIT

Pierre Budar, Directeur de Citroën Racing

« La première satisfaction, c’est d’avoir terminé cette journée inaugurale particulièrement difficile sans accroc. Dans les conditions de roulage qui étaient aujourd’hui les nôtres, Craig notamment, a fait mieux que se défendre sur une surface pourtant extrêmement glissante, au volant d’une C3 WRC qui le mettait bien en confiance. Nous allons maintenant essayer de hausser le ton pour nous rapprocher du podium. »

Craig Breen

« Je suis content de notre étape, nous n’avons pas commis la moindre erreur et nous avons réussi à nous montrer rapides alors même que le sol était extrêmement pommadé au moment de notre passage, notamment sur le deuxième tour. Le podium n’est pas si loin, nous allons continuer à nous battre et j’ai bon espoir que demain soit une journée encore meilleure pour nous. »

Mads Østberg

 « Nous avons un peu souffert en partant si loin aujourd’hui mais nous sommes déjà focalisés sur la suite. Les écarts sont relativement faibles, la route encore très longue, alors nous allons repartir à l’attaque pour tenter de remonter. »

 

CLASSEMENT JOUR 1

  1. Tänak / Järveoja (Toyota Yaris WRC) 1h06’04’’3
  2. Neuville / Gilsoul (Hyundai i20 WRC) +28’’8
  3. Latvala / Anttila (Toyota Yaris WRC) +31’’3
  4. Lappi / Ferm (Toyota Yaris WRC) + 35’’9
  5. Ogier / Ingrassia (Ford Fiesta WRC) +38’’2
  6. Breen / Martin (Citroën C3 WRC) + 48’’8
  7. Paddon / Marshall (Hyundai i20 WRC) +1’06’’4
  8. Ostberg / Eriksen (Citroën C3 WRC) +1’08’’4
  9. Mikkelsen / Jaeger (Hyundai i20 WRC) +1’24’’3
Scroll