DES C3 WRC DANS LE BON TEMPO ! | Média Citroen Racing

DES C3 WRC DANS LE BON TEMPO !

download-pdf
download-image
download-all

Deuxièmes et troisièmes du shakedown à bord de leurs C3 WRC respectives, Craig Breen – Scott Martin et Kris Meeke – Paul Nagle ont confirmé qu’ils étaient bel et bien dans le bon rythme. Quant à eux treizièmes, Khalid Al Qassimi et Chris Patterson ont mis à profit cet ultime roulage avant le départ pour reprendre leurs marques.



Après des reconnaissances émaillées d’orages et d’un brouillard persistant, les équipages avaient rendez-vous ce matin avec le shakedown, afin de retrouver leurs repères sur ce terrain atypique. Long d’un peu plus de quatre kilomètres, et représentatif des difficultés à venir notamment le premier jour, il leur permettait de se familiariser avec le sol local, connu pour être particulièrement sablonneux par endroits, au point d’être rapidement creusé de rails.

En confiance avec la C3 WRC, qui étrenne pour l’occasion un nouveau train arrière, Kris Meeke s’emparait du meilleur temps à chacune de ses deux premières tentatives, et ne cédait le scratch que pour quatre dixièmes seulement à la troisième. Moins expérimenté sur cette épreuve où il ne compte qu’une participation tronquée (2017), Craig Breen se montrait pourtant d’entrée performant lui aussi, et allait jusqu’à signer le deuxième temps à son quatrième run. Pour son premier rallye de l’année, là-même où il avait terminé sixième en 2015, Khalid Al Qassimi adoptait quant à lui une approche appliquée, et gagnait progressivement en confiance, pour réduire à chaque tour l’écart le séparant des premiers.

Si la super-spéciale tracée ce soir dans les rues de Villa Carlos Paz promet d’être un beau moment de liesse populaire, les véritables difficultés débuteront demain. Au programme, la plus longue étape du rallye, représentant plus de quarante-trois pour cent du parcours total, et des chronos décrits comme étant extrêmement éprouvants pour les mécaniques.

 

ILS ONT DIT

Kris Meeke

« S’il ne faut jamais tirer d’enseignements hâtifs du shakedown, c’est toujours positif de débuter ainsi la semaine de course. Je suis à l’aise au volant de ma C3 WRC et les chronos le confirment. J’espère maintenant qu’il en sera de même en course, mais le challenge sera de taille dès l’étape d’ouverture avec des spéciales ultra-rapides, très exigeantes en termes de vertical. »

Craig Breen

« Cela fait plaisir d’être de retour dans ma C3 WRC, d’autant que les sensations étaient bonnes d’emblée ce matin ! J’ai le sentiment que nous disposons d’un bon package pour jouer aux avants postes ce week-end, et même si je risque de manquer d’expérience sur ce profil atypique, je vais tout faire pour tirer le meilleur parti notamment de ma bonne position sur la route demain. »

Khalid Al Qassimi

« Ce n’est pas facile pour moi de revenir en WRC, après plusieurs épreuves d’affilée en rallye-raid, aussi j’ai besoin d’un temps d’adaptation, d’autant que l’auto a pas mal progressé depuis la dernière fois que je l’ai pilotée. J’ai donc fait en sorte d’y aller étapes par étapes ce matin, et je vais procéder ainsi pendant la course, pour gagner progressivement en confiance et tâcher de venir à bout de ce sacré défi ! »

 

CLASSEMENT SHAKEDOWN

1. Latvala / Anttila (Toyota Yaris WRC) 2’31’’5
2. Breen / Martin (Citroën C3 WRC) ) 2’31’’8
3. Meeke / Nagle (Citroën C3 WRC) 2’31’’9

4. Mikkelsen / Jaeger (Hyundai i20 WRC) 2’32’’2
5. Tänak / Jarveoja (Toyota Yaris WRC) 2’32’’6
6. Neuville / Gilsoul (Hyundai i20 WRC) 2’32’’7
7. Ogier / Ingrassia (Ford Fiesta WRC) 2’33’’0
8. Sordo / Del Barrio (Hyundai i20 WRC) 2’33’’2
9. Suninen / Markkula (Ford Fiesta WRC) 2’33’’3
10. Lappi / Ferm (Toyota Yaris WRC) 2’33’’7

13. Al Qassimi / Patterson (Citroën C3 WRC) 2’42’’1

Scroll