DE BONNES VENDANGES POUR MIKKELSEN | Média Citroen Racing

DE BONNES VENDANGES POUR MIKKELSEN

download-pdf
download-image
download-all

Disputée dans le vignoble et sous la pluie, la première étape de l’ADAC Rallye Deutschland a permis à Andreas Mikkelsen et Anders Jæger de se mettre en évidence. Après avoir occupé la tête, les Norvégiens bouclent la journée en deuxième position, à 5’’7 du leader. Citroën Total Abu Dhabi WRT peut également compter sur Craig Breen et Scott Martin, septièmes du classement général.



  • Le coup d’envoi du rallye était donné jeudi soir, avec une super spéciale tracée dans les rues de Sarrebruck. La course commençait mal pour Kris Meeke et Paul Nagle, contraints de s’arrêter avec une direction cassée lors d’un contact contre un mur de béton.
  • Grâce au travail des mécaniciens, l’équipage de la C3 WRC n°7 était de retour en course ce matin, avec dix minutes de pénalités appliquées selon la règle du Rally2. Cette journée débutait avec quatre spéciales : deux passages dans Wadern-Weiskirchen (ES2/5) entrecoupés de deux classiques : Mittelmosel (ES3) et Grafschaft (ES4).
  • Les prévisions météo annonçant de la pluie au cours de la matinée, les choix de pneumatiques étaient épineux. Andreas Mikkelsen misait sur cinq Michelin Pilot Sport à gomme tendre, tandis que Craig Breen et Kris Meeke panachaient quatre tendres et deux durs.
  • Dès le début de la matinée, Andreas Mikkelsen se mêlait à la bagarre pour la tête. En signant le meilleur temps de l’ES4, le Norvégien prenait la tête du classement général ! Au moment de regagner l’assistance pour la pause de mi-journée, la C3 WRC n°9 restait en tête avec 4’’1 d’avance sur Tänak.
  • Peu à l’aise avec son choix de gommes dans Mittelmosel, Craig Breen perdait du temps dans Grafschaft en commettant deux petites erreurs. À mi-journée, l’équipage n°8 pointait en septième position du classement général, à 31’’5 du leader.
  • Pendant que les mécaniciens s’affairaient sur les voitures à l’assistance, l’averse tant annoncée éclatait, laissant présager un après-midi difficile pour les équipages. Lors de la seconde boucle, les nouveaux pneus Michelin Pilot Sport FW (comme ‘full wet’) étaient utilisés pour la première fois en compétition, avec deux exemplaires pour Craig Breen, quatre pour Andreas Mikkelsen et six pour Kris Meeke !
  • Dans ces conditions, l’ordre de départ d’Andreas Mikkelsen – douzième en début de journée – s’avérait être un handicap majeur. Comme le matin, le Norvégien attaquait d’un bout à l’autre, mais Tänak s’emparait de la tête après l’ES7. En fin de journée, Andreas restait en embuscade, à seulement 5’’7 de son rival.
  • Remonté en sixième position après l’ES7, Craig Breen partait en tête-à-queue dans la dernière spéciale du jour : il perdait une place dans l’opération.
  • Demain, la deuxième journée de l’ADAC Rallye Deutschland se déroulera majoritairement dans le camp militaire de Baumholder, mais également sur les routes de campagne de la Sarre.

 

ILS ONT DIT

Yves Matton, Directeur de Citroën Racing : « Nous redoutions cette journée, car les positions de départ de nos pilotes étaient défavorables en cas de pluie. La pluie est bel et bien tombée, mais Andreas Mikkelsen a réussi à surmonter ce handicap en se montrant performant sans commettre de véritable erreur. Grâce au travail conjugué des ingénieurs, des équipes météo et des ouvreurs, je pense que nous avons fait les meilleurs choix de pneumatiques en fonction des conditions. C’est très positif pour Citroën d’avoir un équipage en bagarre pour la tête. Demain, Andreas aura un ordre de départ similaire à celui de ses rivaux et la bagarre promet d’être encore plus intéressante. Malgré son manque d’expérience sur ce rallye, Craig Breen a réussi à passer à travers les pièges. Il peut encore viser le top 5 à l’arrivée de ce rallye. »

Andreas Mikkelsen : « C’est évidemment formidable de se battre pour la première place. Je savais qu’il s’agirait d’une journée difficile en raison de mon ordre de départ. Heureusement, il n’a pas beaucoup plu ce matin. En revanche, c’était le déluge pour le second passage et les routes se sont transformées en bourbier. Nous avons fait le bon choix en retenant les pneus ‘full wet’. Tout au long de cette journée, il fallait prendre beaucoup de risques pour rester devant et c’est ce que j’ai réussi à faire. La bagarre sera intense demain, tout est possible à ce stade de la course. »

Craig Breen : « Ce n’est pas vraiment ce que je considère comme une bonne journée. Les choix de pneumatiques étaient compliqués et j’ai régulièrement eu du mal à trouver de bonnes sensations en passant d’une configuration à une autre. J’ai fait quelques erreurs qui me coûtent du temps, mais nous sommes toujours en course. Nous évoluerons sur un terrain totalement différent demain, ce sera donc l’occasion de faire un ‘reset’ pour aborder la deuxième journée. »

Kris Meeke : « Après mon erreur stupide d’hier soir, ce n’était pas facile de se mettre en confiance et de trouver le bon rythme ce matin. La pluie et la boue ont encore ajouté de la difficulté à ma tâche. Je suis content d’avoir pu essayer le pneu Michelin Pilot Sport FW en conditions de course, c’était une expérience intéressante. J’espère que la suite du rallye sera plus réjouissante. Nous savons que la voiture marche bien : nous l’avions vu en Corse, en essais et Andreas le prouve encore aujourd’hui. Je veux moi aussi retrouver un bon rythme à son volant. »

 

CLASSEMENT JOUR 1 

1. Tanak / Jarveoja (Ford Fiesta WRC) 1h07’23’’0

2. Mikkelsen / Jaeger (Citroën C3 WRC) +5’’7

3. Neuville / Gilsoul (Hyundai i20 WRC) +28’’2

4. Ogier / Ingrassia (Ford Fiesta WRC) +30’’6

5. Evans / Barritt (Ford Fiesta WRC) +52’’1

6. Hanninen / Lindstrom (Toyota Yaris WRC) +1’14’’7

7. Breen / Martin (Citroën C3 WRC) +1’24’’5

8. Latvala / Anttila (Toyota Yaris WRC) +1’54’’7

9. Paddon / Kennard (Hyundai i20 WRC) +2’29’’5

10. Kopecky / Dresler (Skoda Fabia R5) +3’36’’2

31. Meeke / Nagle (Citroën C3 WRC) +11’11’’3

Scroll