CRAIG BREEN SE MAINTIENT DANS LE TOP 5 | Média Citroen Racing

CRAIG BREEN SE MAINTIENT DANS LE TOP 5

download-pdf
download-image
download-all

Après une journée d’ouverture très serrée, la deuxième étape du Rallye du Portugal a permis de fixer les positions et de creuser les écarts. Poursuivant leur course solide, Craig Breen et Scott Martin occupent ce soir la cinquième position. Les quatre équipages Citroën Total Abu Dhabi WRT sont toujours en course avant le sprint dominical.



La plus longue étape du week-end emmenait les concurrents à l’est de Porto. La journée s’articulait autour de deux passages dans une boucle de trois spéciales.


Craig Breen et Scott Martin occupaient la cinquième place au départ de cette étape, suite à la rectification d’un temps de Thierry Neuville par les officiels. Dès la première spéciale du jour, l’équipage de la C3 WRC n°8 payait sa méconnaissance du terrain en perdant une position.


Dans les deux spéciales suivantes, Craig profitait des faits de courses pour progresser au classement général. Il ralliait l’assistance pour la halte de mi-journée en quatrième position, à 46’’2 du leader.


Stéphane Lefebvre était quant à lui confronté au manque de motricité de sa voiture. Au fil des spéciales, il travaillait sur les « clics » de réglage des amortisseurs. Reparti en Rally2 après sa touchette de la veille, Kris Meeke éprouvait lui aussi quelques difficultés à retrouver ses sensations au volant.


Le second passage dans les spéciales s’avérait plus compliqué pour Craig Breen. Dans Amarante 2 (37,55 km), l’Irlandais devait composer avec une erreur de sélection des pneumatiques. Chaussé d’un panachage de Michelin LTX Force à gommes dure et tendre, il partait en tête-à-queue et concédait une vingtaine de secondes. Pour 2’’8, Ott Tanak en profitait pour s’emparer de la quatrième position.


Malgré l’absence d’enjeu, Stéphane Lefebvre et Kris Meeke profitaient des changements apportés à l’assistance de mi-journée pour progresser. Le Français gagnait jusqu’à 8/10e au kilomètre par rapport aux plus rapides, tandis que le Britannique améliorait de 4/10e.


Khalid Al Qassimi poursuivait son week-end d’apprentissage au volant de la Citroën C3 WRC. Adaptant les réglages au fil des spéciales, le pilote d’Abu Dhabi réalisait une nouvelle journée sans faute pour se maintenir en 19e position du classement général.


Demain, la dernière étape du Rallye du Portugal emmènera les concurrents du côté de Fafe. La mythique spéciale servira de théâtre à la Power Stage.

ILS ONT DIT

Yves Matton, Directeur de Citroën Racing : « Tout en étant ponctuée de multiples rebondissements, cette journée a permis au rallye de se décanter. À nouveau, Craig Breen a réalisé une course solide. Il devrait occuper la quatrième position, mais une erreur de sélection des pneumatiques à l’assistance ne lui a pas permis de défendre ses chances dans la dernière spéciale. Cela ne retire rien à sa prestation de premier plan. Demain, l’objectif sera de confirmer cette position dans le top 5 et d’emmener nos quatre voitures à l’arrivée. »

Craig Breen : « C’était difficile pour moi de rivaliser avec des pilotes qui ont couru certaines spéciales depuis trois ans. Quoi qu’il en soit, nous avons réussi à nous maintenir à la quatrième place et à progresser dans notre compréhension de la voiture. Dans Amarante 2, j’ai dû composer avec l’usure des pneus arrière et j’ai fait une petite faute qui a permis à Tanak de passer. Mais il y a moins de trois secondes d’écart et il reste une véritable étape à disputer. Je reste positif ! »

Stéphane Lefebvre : « J’ai eu du mal à trouver mes marques avec la voiture ce matin. Il faut dire que ma position sur la route était moins favorable qu’hier. Mais au fil des spéciales, puis à l’assistance, nous avons progressé significativement dans nos réglages. C’était une journée instructive. »

Kris Meeke : « Je n’ai pas retrouvé le niveau de performance d’hier. Peut-être était-ce lié à l’absence d’enjeu après notre passage par le Rally2. Nous avons travaillé sur les réglages, avec quelques progrès constatés entre les deux boucles. »

Khalid Al Qassimi : « En étant deuxièmes sur la route, nous avons hérité d’une situation difficile car il y avait beaucoup de balayage. Tout n’a pas été parfait, je me suis notamment retrouvé sans ‘boost’ dans l’ES14 et la voiture était alors très difficile à conduire. En tous cas, la C3 WRC a énormément de potentiel et je pense avoir progressé à son volant. »

CLASSEMENT JOUR 2

1. Ogier / Ingrassia (Ford Fiesta WRC) 3:15:24,6

2. Neuville / Gilsoul (Hyundai i20 WRC) +16’’8

3. Sordo / Marti (Hyundai i20 WRC) +51’’3

4. Tanak / Jarveoja (Ford Fiesta WRC) +1’29’’6

5. Breen / Martin (Citroën C3 WRC) +1’32’’4

6. Evans / Barritt (Ford Fiesta WRC) +3’01’’8

7. Hanninen / Lindstrom (Toyota Yaris WRC) +3’29’’8

8. Ostberg / Floene (Ford Fiesta WRC) +5’16’’6

… 14. Lefebvre / Moreau (Citroën C3 WRC) +11’15’’6

… 18. Al Qassimi / Patterson (Citroën C3 WRC) +18’33’’8

… 23. Meeke / Nagle (Citroën C3 WRC) +22’09’’9

Scroll